Quelle rentabilité pour le e-commerce en France ?

Toutes les entreprises, quelles que soient leur structure et leur activité, ont un objectif commun à atteindre, la rentabilité. Cette dernière doit effectivement être atteinte le plus vite possible afin de mieux favoriser le développement de la firme. Il serait alors intéressant d’étudier où en est la rentabilité des sites e-commerce en France.

Sites e-commerce : une certaine amélioration prouvée

D’après des sources sures, plusieurs sites e-commerce ont pu atteindre leur seuil de rentabilité, soit 7 sites sur 10. Le nombre des sites qui sont devenus bien plus rentables atteignent les 48 %. Toutefois, certains sites e-commerce présentent une activité moins rentable, et pour d’autres, la rentabilité n’a pas beaucoup évolué, soit pour plus de 20 %. Du côté des sites de taille importante, la plupart ont très récemment perçu une rentabilité stagner par rapport à l’année 2014. Il s’avère que seulement 21 % ont pu développer leur rentabilité. Par ailleurs, plus de 63 % des grands sites ont connu une croissance favorable. Globalement, il est possible de dire que la majorité des grands sites e-commerce se sont largement améliorés en matière de rentabilité.

Un accroissement pour certains et stabilisation pour d’autres

Comparé à la rentabilité des sites marchands depuis l’année 2016, il a été constaté que la moitié a connu une amélioration, soit 3 sites sur 10 qui ont stabilisé. Cela représente un enjeu exceptionnel, pour les petits et moyens sites en particulier. Ceux qui ont aperçu une diminution de leur rentabilité ont pratiquement baissé de nos jours. Pour tout dire, les sites e-commerce en France connaissent une évolution en rentabilité relativement à des sites leaders.

Quelques précisions sur les facteurs de développement

En grande partie, les leviers majeurs du développement de la rentabilité sont l’accroissement du chiffre d’affaires et la fidélité des clients. Par ailleurs, l’augmentation de la rentabilité des sites e-commerce en France peut aussi être favorisée par la progression des ventes et du CA. Sans compter le changement du taux de transformation. Il faut savoir que le taux de conversion a servi de moyen, pour plus de 68 % des sites marchands en France, d’augmenter leur rentabilité. En outre, vous devez constater que les réseaux sociaux intègrent progressivement les techniques utilisées pour développer les sites e-commerce. Hormis cette tendance, la plupart des entreprises numériques mettent également la personnalisation des offres en avant.Cette stratégie devient singulièrement un facteur primordial pour améliorer la performance et la satisfaction à travers l’individualisation de l’expérience.

Chatbots : quelle utilité pour le e-commerce ?
Achat sécurisé sur le web : comment vérifier que tout est ok ?